Ferritine - Ferritine élevée - Ferritine basse

Clayton14 Août 2017

Ferritine - Ferritine élevée - Ferritine basse dans Examens biologiques et analyses médicales à FORUMINFIRMIER.COM.

  1. Clayton

    ClaytonModérateurMembre du personnel Modérateur

    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    13
    Sexe:
    Homme
    Localité:
    Paris

    Ferritine

    Ferritine élevée

    Ferritine basse

     

    Ferritine

    Définition de la ferritine

    la ferritine est une protéine de distribution essentiellement tissulaire et intracellulaire (foie et cellules appartement aux globules blancs) qui est une forme de stockage du fer dans les tissus et qui permet l'absorbtion intestinale du fer. On préfère le dosage de la ferritine plutôt que le taux de fer dans le sang, car elle est plus représentative.

    Dosage de la ferritine

    Le dosage de la ferritine mesure indirectement la quantité de fer présente dans le sang. Le bilan s'effectue généralement le matin. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun pour le réaliser. Le dosage de la ferritine est prescrit dans le cadre du dépistage de la carence en fer ou pour détecter une inflammation  qui veut dire trop de ferritine
    Le dosage sanguin de la ferritine reflète l’état des réserves en fer de l’organisme et permet de surveiller l’efficacité d’un traitement prescrit lors d’une carence ou d’une surcharge en fer.

     

    Qu'elles sont les valeurs normales de la ferritine selon l'age et le sexe?

    Le taux sanguin de la ferritine varie en fonction de l’âge (plus élevé chez les enfants que chez les adultes) et du sexe (plus élevé chez l’homme que chez la femme). La ferritinémie baisse durant la grossesse et en cas d’exercice physique intensif et régulier.

    Taux et résultats normaux de la ferritine

    Femmes

    20-200 µg/l

    Hommes

    30-300 µg/l

    Nouveau-nés

    50-400 µg/l

    1er mois

    90-600 µg/l

    3e mois

    40-250 µg/l

    6e mois

    15-100 µg/l

    Variations Physiologiques

    Le taux de ferritine dans le sang peut varier en fonction de :

    • l’âge : la ferritine est élevée à la naissance (400 µg/l) avec des valeurs maximales vers 2 mois (140-600 µg/l). Les taux adultes sont atteints après la puberté.
    • du sexe : les taux sont plus élevés chez l’homme. Chez la femme, la ferritine est faible en raison des menstruations, des grossesses, de l’allaitement et avant la ménopause. Après la ménopause, le taux revient à la normale.

     

    Ferritine élevée

    Définition Ferritine élevée (hyperferritinémie)

    On peut dire que le taux de la ferritine est élevé, lorsque le taux indiqué est au-dessus de la normale (notamment, à partir de 400 µg/L ou 500 µg/L). Il est indiqué de rechercher une pathologie sous-jacente : hémochromatose, hémopathies, thalassémies, tumeurs hépatiques, rénales, syndromes infectieux. Un taux de ferritine élevé seul (bilan sanguin isolé), ne permet pas de mettre en évidence une pathologie sous-jacente. Un examen médical, associé à des examens complémentaires, est nécessaire.

    Causes et conséquences de la ferritine élevée (Hyperferritinémie)

    • Une hémochromatose: un niveau très élevé de la ferritine dans le sang  peut être causé par cette maladie génétique.
    • Alcoolisme chronique
    • Leucémie: est un cancer des cellules de la moelle osseuse (les cellules de la moelle produisent les cellules sanguines, d'où le terme parfois utilisé de cancer du sang), faisant partie des hémopathies malignes.
    • Une maladie inflammatoire comme de l’arthrite ou un lupus, la maladie de Still.
    • une atteinte du pancréas, du foie ou du cœur.
    • Une cytolyse hépatique (destruction des cellules du foie)
    • Une anémie sidéroblastique, c'est-à-dire un trouble de l'utilisation du fer par l'organisme, et plus précisément les hématies (globules rouges).
    • Une maladie de gaucher.
    • Une cirrhose.
    • Une maladie de Hodgkin.

    Symptômes de la ferritine élevée

    En cas de ferritine élevée, les symptômes passent souvent inaperçus dans les premières phases. Toutefois, certains symptômes apparaissent avec le temps. Ces symptômes sont les suivants:

    1. Douleurs généralisées, notamment articulaires, 
    2. Peau plus foncée, 
    3. Faiblesse, 
    4. Fatigue, 
    5. Douleurs à l’abdomen et à l’estomac, 
    6. Diminution de la libido (désir sexuel), 
    7. Palpitations cardiaques.

    Ferritine élevée et fatigue

    D’abord elle est physique (50% des malades). Elle est le plus souvent ancienne (au moins un an). Elle est progressive, c’est-à-dire qu’elle augmente très lentement. « Vous allez être obligé de faire la sieste ». Elle est permanente, elle ne vous quitte pas. « A la fin tout vous fatigue, même donner un coup de téléphone ». Elle résiste à tous les médicaments que l’on donne, dit-on, pour la fatigue : vitamine B12, vitamine C (fortement déconseillée), « fortifiants » (encore plus déconseillés) et même le fer ! (un comble). Quoi qu’il en soit à 25-30 ans, on est rarement fatigué, on a du « tonus » ; être fatigué, c’est anormal. Cette fatigue devient morale. On évoque une « dépression ». Vous dites « broyer du noir », « n’être bon à rien », « avoir peu de goût de la vie », « des crises d’angoisses aiguës », « des idées grises plein la tête et une tristesse qui recouvrait toute ma vie d’un grand manteau terne », dont la détresse du frère était telle, qu’atteint de cette maladie, il s’était laissé mourir. Un malade en dépression nerveuse doit contrôler le taux de saturation de la transferrine.

    Plus grave, sans diagnostic certains malades ont dû abandonner leur profession par force. Plus la fatigue physique ou psychique est ancienne, plus vous devez penser à une hémochromatose. L’autre problème est le retentissement familial de l’état d’incapacité du père ou de la mère devant les enfants de plus en plus soucieux. On n’aime pas voir ses parents malades et en arrêt de travail parfois, ou plus grave, déclarées invalides ! Pour certains, « on ne vous croit pas, vous faites partie des malades imaginaires », au pire on vous traite d’alcooliques.

    Traitement de la ferritine élévée

    Le traitement dépend généralement de la cause de cette hyperferritinémie, si elle est causée par une cirrhose, une hépatite, une hémochromatose ou une inflammation.

     

    Ferritine basse

    Définition de la ferritine basse

    On peut dire que le taux de la ferritine est basse, lorsque le taux indiqué est au-dessous de la normale. Un taux de ferritine bas (entre 0 et 30 µg/L) indique une carence en fer.

    Causes de la ferritine basse

    Les causes d'une carence en fer à l'origine d'une baisse de la ferritine sont nombreuses : Citons, les carences en fer avec une baisse de la ferritine très précoce, avant l'installation de l'anémie, la grossesse, période nécessitant des besoins supplémentaires en ferritine, les règles abondantes, la malabsorption intestinale, des apports alimentaires insuffisants d'aliments contenant du fer (viandes, volailles, légumes secs, poissons...) et régime végétarien, les Anémies hémolytiques chroniques, les hémorragies gynécologiques, les dons de sang fréquents, les exercices physiques intenses, les hémorragies d'autres organes, la Dialyse...

    Voici les causes de la ferritine basse:

    • une grossesse : durant ces neuf mois, les besoins en ferritine sont augmentés ;
    • des règles trop importantes ;
    • des hémorragies gynécologiques ou provenant d'autres organes ;
    • une insuffisance des apports alimentaires ;
    • des repas végétariens et végétaliens ;
    • des troubles digestifs chroniques ;
    • des anémies hémolytiques chroniques ;
    • des dons du sang trop rapprochés ;
    • du sport en excès, en particulier le sport d'endurance ;
    • des carences en fer avec une diminution avancée de la ferritine, avant l'apparition de l'anémie.

    Symptômes de la ferritine basse

    Une carence en fer peut se manifester par de nombreux signes : fatigue, pâleur, céphalées, irritabilité, crampes, douleurs musculaires, pieds et mains froids, troubles du sommeil, etc.

    Si l'anémie est plus avancée, d'autres signes sont observables :

    • pouls augmenté ;
    • vulnérabilité aux maladies infectieuses ou allergiques ;
    • peau sèche,
    • commissures des lèvres fendillées ;
    • chute des cheveux ;
    • ongles striés et cassants, etc.

    Traitement de la ferritine basse

    De nos jours, la supplémentation en fer par voie orale reste la préférence thérapeutique des patients atteints de carence en fer, bien que l’effet soit plus lent qu'en cas d'administration intraveineuse. Une dose de 80 à 100 mg par jour est conseillée au début du traitement, puis une augmentation à 200 mg par jour à partir de la deuxième semaine de traitement. Pour les préparations contenant du fer bivalent, l'absorption est optimale une heure environ avant le repas. Les préparations contenant du fer trivalent sont mieux résorbées pendant le repas. En général, le traitement doit être poursuivi pendant 3 à 6 mois.

     
    Dernière édition par un modérateur: 28 Août 2017